Le Comité Ouvrier du Logement (COL) de Bordeaux



Le Comité Ouvrier du Logement a été fondé le 21 novembre 1948, sur la base des statuts-types d’une société coopérative d’H.L.M. Le contenu de l’article 1 de la loi du 10 septembre 1947 (loi sur la coopération) convenait parfaitement aux initiateurs du projet :

« Les coopératives sont des sociétés dont l’objet essentiel est de réduire, au bénéfice de leurs membres, et par l’effort commun de ceux-ci le prix de revient et, le cas échéant, le prix de vente de certains produits ou services, en assumant les fonctions des entrepreneurs ou intermédiaires dont la rémunération grèverait le prix de revient. »

C'est la seconde tentative française d'auto-construction populaire. Le système "Castor" est en effet inauguré en France, dans l’entre-deux-guerres par la tentative d'ouvriers stéphanois. Mais malgré 600 adhérents, seules 29 habitations sont achevées en 1939.

Cette expérience servira de base à l'organisation des Castors bordelais. Le C.O.L. de Bordeaux, créé par les premiers Castors girondins en 1948, réalisera trois programmes de constructions :


• Cité des Castors de Pessac-Alouette

• Cité des Castors des Fauvettes à Mérignac

• Cité des Castors de la Roquette à Villenave-d'Ornon


Le COL constitué avait un Conseil d’Administration officiel de douze membres, mais les quinze du début continuèrent à travailler ensemble. Ce type de société a un capital, mais un capital variable. Il fut donc constitué par des actions que chaque membre devait souscrire en versant un quart à la souscription. Au début cela correspondait au prix du terrain de Pessac qui devait être payé dans un délais d’un an selon la promesse faite aux demoiselles Trébusset. Pour assurer la collecte mensuelle de ces fonds, furent initiés des «Collecteurs» qui devinrent de vrais agents de liaison entre tous les membres du groupe.



A partir de 1979 au fur et à mesure des attributions des lots individuels aux habitants des Cités, par acte de vente collectif - pour Pessac, la cession gratuite des parties indivises : la boutique commerciale à la municipalité, les autres équipements (château d'eau, bâtiment, station d'épuration, réseaux d'eau, espaces verts...) à l'Association Syndicale des Propriétaires de la Cité des Castors de Pessac -  le C.O.L. Fonctionne avec, comme actionnaires les habitants qui n’ont pas encore acquis leur maison, ce sont principalement ceux de la Cité de Villenave d’Ornon.

Ce sont eux qui le géreront jusqu’à sa dissolution définitive en 1987.


Genèse


Comité Ouvrier du Logement (COL)


Quelques chiffres


Les 150 couples de bâtisseurs.


Grands Acteurs 


Noms des rues

La Cité des Castors de Pessac-Alouette
Gironde

e

Accueil Cités Castors par Région Apport-Travail Financements